Papier Suminagashi

Posté le par

PAPIER SUMINAGASHI

En japonais « encre qui flotte avec un mouvement ».

Ancêtres lointains des papiers marbrés, les « encres qui flottent » sont réalisées dans une cuve sur de l’eau. L’encre suit les ondes liquides, formant des cordons dunaires et autres effets de lignes qui se suivent ou s’entrecroisent.

L’encre de chine d’un noir profond est déposée en gouttes sur un bain d’eau claire, en alternance avec des gouttes de fiel de bœuf. La surface de l’eau peut être éventée avant la pose de la feuille.

Nos motifs sont réalisés selon la technique traditionnelle. Le dessin obtenu est léger. Les lignes concentriques peuvent évoquer des coupes de troncs d’arbres. On leur trouve aussi parfois une parenté avec les tissus moirés.

Le fond de la feuille peut être blanc ou légèrement teinté. Le Suminagashi est aujourd’hui représentatif des papiers contemporains et plutôt utilisé pour des ouvrages récents.

 

Pour visualiser la référence de chaque modèle de papier Suminagashi, passez le curseur sur l’image sans cliquer. Un bandeau noir apparaît au bas de l’image avec le numéro à indiquer pour commander.

Papier Suminagashi.

© 2014-2019 Sylvie Hournon